Adopter un chien : nos conseils pour préparer au mieux son arrivée

Adopter un chien : nos conseils pour préparer au mieux son arrivée

Adopter un chien doit être le résultat d’une longue réflexion personnelle, au cours de laquelle il convient de bien mesurer les contraintes liées à cette action. Si vous vous sentez prêt à accueillir un nouvel arrivant au sein du foyer, il vous faut alors préparer au mieux sa venue.

En effet, si vous et votre famille êtes particulièrement impatients et enthousiastes à l’idée de le voir vous rejoindre, il n’en est pas de même pour lui, en tout cas au départ. L’animal va forcément être dépaysé au moment de découvrir un nouvel environnement. Les premiers instants et les premiers jours ont ainsi une importance capitale : pour éviter tout trouble du comportement ultérieur, il est important que tout se passe pour le mieux.

Voici tous nos conseils pour préparer de la meilleure des façons la venue de celui qui deviendra à coup sûr un membre de la famille à part entière.

Adopter un chien : les précautions à prendre

Il est tout à fait logique et légitime que l’arrivée d’un chien dans la maison entraîne une multitude de questions et d’incertitudes. Cela est d’autant plus vrai si c’est la première fois que vous adoptez un compagnon.

Pour que les premiers pas de l’animal se fassent dans les meilleures conditions, voici quelques conseils à suivre.

Du matériel à acquérir

Il existe des équipements et accessoires indispensables pour votre chien, dès son arrivée. Ne passez donc pas à côté de la traditionnelle laisse, du collier et d’une médaille, sur laquelle figurent vos coordonnées.

Deux gamelles, l’une pour l’eau et l’autre pour la nourriture, doivent également être présentes. Votre animal a également besoin d’un panier ou d’une couverture pour se reposer. Cela doit être installé dans un endroit calme de la maison ou de l’appartement.

Enfin, quelques jouets lui permettront de se divertir et ne pas être trop sujet à une anxiété bien légitime. Votre nouveau compagnon sera inévitablement désorienté car il n’aura plus ses anciens repères. Dans le cas du chiot, il doit également composer avec l’absence de sa mère et de sa fratrie, pour la première fois de sa vie.

Durant les premiers jours, une vigilance toute particulière est requise pour éviter les risques de fugue. Et dans tous les cas de figure, il ne faut jamais oublier que la patience, la compréhension et le respect sont les clés de voûte d’une adoption réussie.

L’importance de la nourriture

Chaque chien a une alimentation qui lui est propre en fonction du moment de son existence : très logiquement, on ne nourrit pas un chiot de la même façon qu’un adulte dans la force de l’âge.

Adopter un chien, c'est faire attention aux modifications de régime alimentaire : les chiens n’aiment pas le changement, et cela pourrait entraîner un refus pour les repas futurs, voire des troubles digestifs.

La bonne attitude à adopter est d’introduire progressivement la nouvelle nourriture dans l’ancienne : d’abord en petites quantités, puis de façon plus importante durant environ une semaine.

Durant le repas, il est important de ne pas déranger son animal. Cela génère de l’incompréhension, une perte de confiance et éventuellement un comportement agressif. Il convient donc de laisser votre chien profiter tranquillement de ses collations.

Chez Pedigree, nous mettons à profit 50 ans d’expérience pour proposer une alimentation de qualité, adaptée à la taille et à l’âge des chiens, qui contienne les bonnes proportions de tout ce dont a besoin un chien pour être heureux et en bonne santé.

Préparez votre maison

Chaque foyer est différent, et il n’existe pas de règles universelles en la matière. Néanmoins, lorsque l'on décide d'adopter un chien, certaines règles doivent être respectées pour une acclimatation en douceur et éviter tout accident.

En ce qui concerne les nuits, il est important de montrer au chien son panier dès son arrivée. Si vous avez apporté de son précédent foyer ou élevage un linge, placez-le à l’intérieur : cela lui servira de point de repère.

Il est fort possible que les premières nuits soient difficiles, notamment pour un chiot. Le laisser pleurer durant des heures n’est pas un service à lui rendre et peut perturber son équilibre émotionnel. Vous pouvez au contraire rapprocher son panier de votre lit, afin qu’il sente votre présence (sans aller jusqu’à l’installer à vos côtés sous la couette !).

Au fil des jours et des semaines, l’animal aura gagné en confiance et en maturité, et vous pourrez alors l’éloigner si vous le désirez.

Du point de vue de la sécurité, il est important que tous les produits ménagers soient hors d’atteinte. Ne perdez pas de vue que certains aliments, particulièrement appréciés par l’homme, ne conviennent absolument pas aux chiens. En ingérer en quantités importantes peut avoir des conséquences néfastes, voire mortelles. Si la liste n’est pas exhaustive, citons le chocolat, le raisin, l’avocat, l’ail, l’oignon…

Tous les petits objets susceptibles d’être avalés, comme des piles, des pièces ou des petits jouets doivent être mis à l’abri. Enfin, si vous posséder un jardin, assurez-vous qu’il n’existe pas de possibilité de s’échapper. Certaines plantes peuvent se révéler toxiques et il convient de rester vigilant à ce sujet.

Le rôle crucial du vétérinaire

Certains propriétaires commettent l’erreur de ne pas chercher de vétérinaire avant que l’animal soit malade. Au contraire, le choix doit être fait en amont, pour anticiper au mieux la première consultation.

Au cours de celle-ci, la santé globale du chien est examinée et les premiers vaccins effectués. Le professionnel est également à votre disposition pour vous prodiguer le cas échéant des conseils dans bien des domaines : alimentation, hygiène, socialisation… N’hésitez pas à le solliciter si vous avez des interrogations.

Il peut également être pertinent de souscrire à une mutuelle pour chien : en cas de problèmes dans le futur, cela permet de couvrir certains frais médicaux.

Attention aux enfants

Si tous les membres du foyer se réjouissent forcément de l’arrivée du nouveau membre de la famille, les enfants risquent de le faire savoir de façon quelque peu bruyante.

Eux aussi doivent également être préparés, en leur expliquant qu’il existe des choses à ne pas faire avec un chien.

La première rencontre est notamment un moment important. Il est fortement conseillé aux enfants de s’approcher calmement, de préférence par le côté, et de s’adresser au chien de façon douce. Tous les mouvements brusques ou manifestations sonores soudaines sont à proscrire.

Dans tous les cas de figure, il existe une règle fondamentale, à laquelle il ne faut déroger sous aucun prétexte : on ne doit JAMAIS laisser un enfant et un chien sans surveillance. Même l’animal le plus doux et gentil au monde est capable d’avoir un comportement agressif lorsqu’il est dérangé de façon répétitive.

Les autres animaux de compagnie

Accueillir un chien dans un foyer abritant déjà un chien ou un chat n'est pas anodin... Il existe dans ce cas de figure certaines précautions à prendre. Si vous adoptez un deuxième chien, échanger les paniers entre les deux peut être une bonne idée, car cela habitue chacun d’eux à l’odeur de l’autre.

La cohabitation entre un chat et un chien, contrairement aux idées reçues, peut parfaitement bien se passer. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est important que le félin possède son propre espace, là où le chien ne pourra pas se rendre.

Du point de vue de la nourriture, placez celle du chat en hauteur, pour que le chien ne puisse pas l’atteindre : d’une part, cela pourrait entraîner des troubles digestifs, et de l’autre, le vol de croquettes ne constitue pas vraiment une bonne base pour une cohabitation sans heurts !

Pedigree® Feeling Happy Pedigree® Feeling Happy
Kit d'adoption Kit d'adoption

Un cadeau pour
prendre soin de votre
futur compagnon

Un cadeau pour prendre soin de votre nouveau compagnon