Sommeil du chien : un élément essentiel au bien-être de l'animal

Sommeil du chien : un élément essentiel au bien-être de l'animal

Le sommeil chez le chien est un élément particulièrement important, qui occupe la majeure partie de ses journées. Il s’agit là d’une « activité » essentielle, qui lui permet de préserver sa santé physique et mentale. Durant le temps passé à dormir, le chien récupère naturellement des efforts qu’il a pu fournir. Mais c’est aussi pour lui le moment d’assimiler les nouvelles informations qu’il a pu récolter tout au long de la journée.

Comme l’être humain, le canidé ne dort pas le même nombre d’heures en fonction des étapes de sa vie. Quoi qu’il en soit, le sommeil du chien est parfaitement normal, même quand il vous semble qu’il y passe une part non négligeable de ses journées. Attention, néanmoins, à ce que votre animal préféré ne dorme pas par ennui.

L’importance du sommeil

Que ce soit chez l’homme ou chez le chien, on ne surestime jamais l’importance du sommeil. Il est ainsi particulièrement bénéfique pour le cerveau : avec un repos de qualité, le traitement des informations et l’apprentissage des choses nouvelles gagne en efficacité. De récentes études ont d’ailleurs démontré que les gros dormeurs sont de manière générale ceux qui retiennent le mieux.

Très logiquement, le sommeil permet également de bien récupérer des efforts consentis durant la journée. Quand un chien dort, il est allongé, ce qui favorise la circulation du sang, et son métabolisme fonctionne au ralenti : ainsi, les capacités de récupérations sont optimisées.

Le repos est également synonyme d’un système immunitaire performant. Quand l’animal dort, la production de globules blancs augmente de façon significative. Or, ce sont ces globules qui luttent contre différents types d’infection (virales, parasitaires, bactériennes et mycosiques). Un chien qui dort peu ou mal est donc davantage susceptible de tomber malade.

Enfin, et cela concerne les jeunes chiens, le sommeil joue un rôle prépondérant dans la croissance. Quand un chien dort, son cerveau fabrique des hormones de croissance en quantités plus importantes.

Sommeil du chien: combien de temps par jour ?

On peut aisément qualifier le chien de gros dormeur. S’il ne dépasse pas le chat en la matière, il est cependant très loin devant l’être humain.

Comme chez ce dernier, les besoins en sommeil ne sont pas constants d’un bout à l’autre de l’existence. Les trois premiers mois de la vie sont ainsi caractérisés par un temps de sommeil très important, de l’ordre de 18 à 20 heures par jour. C’est durant ces moments de repos que se créent des connexions cérébrales qui feront plus tard de lui un chien équilibré.

A l’âge adulte, le temps de repos reste important, mais baisse malgré tout significativement (entre 12 et 15 heures). Puis, quand il vieillit, cette moyenne repart à la hausse, pour avoisiner les 17 heures. Ceci est dû au fait que ses capacités de récupération sont moindres : il lui faut donc plus de temps après avoir fourni un effort pour se remettre d’aplomb.

Au-delà de l’âge, la taille du chien a également une influence indéniable sur la durée du sommeil. Il est parfaitement exact de dire qu’en règle générale, les gros chiens dorment davantage que les petits. Ce n’est pas usurpé si le Saint- Bernard a la réputation d’être un très gros dormeur !

Enfin, un animal malade, blessé ou stressé va davantage dormir pour récupérer. Les conditions climatiques extrêmes, qu’il s’agisse de grandes chaleurs ou de grands froids, l’amènent à dormir plus que d’ordinaire, car pour réguler sa température corporelle, son métabolisme est davantage sollicité.

Les troubles du sommeil

Un chien, de manière générale, n’a pas le sommeil autant perturbé que l’homme. Cela ne signifie pas pour autant qu’il est à l’abri de certains troubles. On peut classer ceux-ci en trois catégories :

- Le manque de sommeil ;

- Le sommeil de piètre qualité ;

- L’excès de sommeil.

Le manque de sommeil

On parle d’insomnie dans la sphère canine si l’animal ne parvient pas à s’endormir ou s’il ne dort pas suffisamment. L’élément le plus fréquemment en cause, dans ce cas, est un équilibre de vie médiocre.

Typiquement, c’est le cas d’un chien qui ne se dépense pas assez durant la journée et qui s’assoupit pour tromper son ennui. Il ne s’est alors pas assez dépensé et a suffisamment dormi pour le faire durant la nuit.

Attention également aux repas : une collation trop importante ou donnée trop tard a une influence négative, car la digestion ne favorise pas l’endormissement.

Mais le plus fréquemment, un chien qui souffre d’insomnie a un problème de santé. Le manque de sommeil en est simplement la conséquence. Il est ainsi préférable de consulter un vétérinaire dans ce cas, mais parmi les causes envisageables figurent :

- Des troubles digestifs ;

- L’hyperactivité ;

- De l’anxiété ;

- La présence de parasites qui entraîne des démangeaisons ;

- L’incontinence...

Le trouble lors du sommeil paradoxal

Ce phénomène se traduit par le fait que le tonus musculaire ne s’affaiblit pas durant cette phase. Il n’est ainsi pas rare de voir l’animal effectuer des mouvements. Dans certains cas, il peut même se dresser sur ses pattes, voire marcher.

Il s’agit d’un trouble problématique car susceptible d’engendrer des accidents : en effet, l’animal bouge sans avoir conscience de la nature de son environnement.

L’hypersomnie

Il est parfaitement naturel que votre animal de compagnie dorme davantage certains jours que d’autres. Le phénomène est en revanche préoccupant s’il tend à s’étirer dans le temps : c’est ce que l’on appelle l’hypersomnie.

Ce phénomène n’est pas à prendre à la légère, car il peut être le symptôme de certaines pathologies :

- La maladie de Lyme ;

- Des troubles hormonaux (hypothyroïdie ou diabète)

- Une dépression ;

- Une tumeur ;

- Des problèmes digestifs.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire si vous constatez que votre animal de compagnie a tendance à dormir plus que d’ordinaire.

Favoriser le sommeil de l’animal

Il existe des solutions simples pour essayer d’améliorer la qualité de sommeil de son chien. Si vous vous demandez où doit dormir un chien la nuit, votre premier réflexe doit être de lui offrir un lieu de repos confortable, où il se sentira parfaitement à son aise. 

Il est notamment préférable qu’il puisse s’étirer sans contrainte et changer de position s’il le souhaite. On a coutume de dire que le chien est capable de dormir n’importe où : cela n’est pas faux, mais il préfère bien entendu un nid douillet.

Choisissez pour lui un espace calme, éloigné des lieux de passage du foyer. Ses préférences sont susceptibles de varier en fonction des saisons. Ainsi, un carrelage frais fera son bonheur en été, alors qu’il préfèrera de chaudes couvertures en hiver.

D’autre part, un chien dort forcément mieux s’il a été stimulé pendant la journée, que ce soit sur le plan mental ou sur le plan physique. Une promenade quotidienne d’au moins une demi-heure est à ce titre indispensable : cela lui permet de se dégourdir les pattes, de rencontrer des congénères, de sentir des odeurs inédites.

D’autres exercices ou jeux sont également possibles, à condition bien entendu de respecter ses aptitudes. Pas question donc de se lancer dans une cani-rando avec un chihuahua.

Au-delà du physique, ne négligez pas les activités qui stimulent son intelligence. On trouve dans le commerce bon nombre de jeux qui consistent en une énigme assez simple à résoudre, avec à la clé une récompense en cas de succès. Mais lui apprendre quelques tours est également un excellent moyen de développer une saine fatigue, qui favorisera un sommeil de qualité.

Pedigree® Feeling Happy Pedigree® Feeling Happy
Kit d'adoption Kit d'adoption

Un cadeau pour
prendre soin de votre
futur compagnon

Un cadeau pour prendre soin de votre nouveau compagnon