Agir pour l'Adoption

Moi aussi je souhaite adopter

Qu’est ce que l’adoption responsable ?

  • AVANT
  • PENDANT
  • APRÈS

Adoption responsable plutôt qu’acquisition

Accueillir un animal n’est pas un acte anodin. Pedigree® et la Fondation 30 Millions d’Amis vous guident pour adopter un chien de manière responsable.

Pourquoi adopter ?

Adopter un animal est un acte fort. Vous aurez le sentiment d’avoir accompli un acte utile en adoptant un animal qui patiente dans une structure d’accueil plutôt qu’en achetant votre chien dans un élevage ou dans une animalerie. L’origine des animaux peut se révéler, dans ces dernières, douteuse car parfois issue de trafic. Pour ne pas encourager, même indirectement, ce véritable fléau, rendez-vous dans les refuges où l’origine et l’histoire des chiens sont souvent connues par leur personnel.
A éviter à tout prix : les petites annonces sur Internet, qui encouragent la reproduction sauvage des animaux.
Lui offrir son droit au bonheur et le voir s’épanouir dans votre foyer vous procureront des joies immenses. Un animal adopté, une fois en confiance, vous sera éternellement reconnaissant du geste que vous aurez fait envers lui, et il sera d’autant plus proche de vous. Vous allez créer un lien tout à fait spécial avec votre animal. Bien souvent, le fait d’ouvrir votre cœur et votre foyer à un « orphelin » jettera les bases d’une relation extrêmement intense. Autre avantage non négligeable : la majorité des chiens de plus d’un an sont propres, savent s’asseoir et obéissent au rappel (action de revenir vers le maître à son signal, NDLR).

Quel prix ?

Adopter un chien, c’est accepter d’avoir des frais. Notamment les frais d’entretien quotidien de l’animal : nourriture, vétérinaire, toilettage… Un coût non négligeable, qui doit être anticipé. Ne pas hésiter à faire une estimation annuelle de ce que cela va vraiment coûter.
Lors de l’adoption, vous devrez régler une contribution au refuge. Elle permet de responsabiliser le futur maître et ainsi empêcher toute adoption compulsive ; elle couvre la vaccination et l’identification de l’animal, parfois la stérilisation. Ne pas oublier que de nombreux refuges fonctionnent sans subvention ni aide financière et que les frais d’adoption permettront de prendre également soin de nouveaux pensionnaires.

Tout savoir sur la procédure d’adoption

Votre décision est prise : vous allez adopter un chien dans un refuge. Où aller ? Comment se déroule la procédure d’adoption ? Quels sont les papiers à fournir ? Tout savoir sur cette procédure simple qui permet de donner une seconde chance aux animaux abandonnés.

Où adopter ?

De très nombreux refuges, dont certains soutenus par la Fondation 30 Millions d’Amis, proposent des chiens à adopter. Le mieux est de trouver un refuge près de chez soi : cela permettra, le cas échéant, de maintenir des liens avec le personnel du refuge qui peut vous prodiguer des conseils et assurer un suivi personnalisé les premières semaines qui suivent l’adoption. Leurs coordonnées sont répertoriées dans les annuaires et chez les vétérinaires et de nombreux refuges disposent de leur site Internet et/ou de leur page Facebook.

L’adoption

Lors de votre visite au refuge, un membre du personnel va vous questionner : où vivez-vous ? Avez-vous de jeunes enfants ? Disposez-vous d’un grand jardin, ou d’un parc à proximité ? Combien d’heures pourrez-vous consacrer, chaque jour, à votre chien ? Il ne s’agit naturellement pas de défiance, mais bien de s’assurer que vous pourrez garantir des conditions de vie adéquates à votre futur compagnon. Durant cet entretien, n’hésitez pas à poser toutes vos questions.
Une fois ces informations communiquées, une personne du refuge vous accompagnera pour vous faire visiter les box. C’est là qu’un choix, souvent très difficile, se posera : quel animal choisir ? Comment trouver le compagnon idéal parmi tous ces laissés-pour-compte qui vous regardent d’un air implorant ? Laissez-vous guider par le personnel du refuge et choisissez votre compagnon en fonction de ce que vous pouvez lui offrir. Tous ces chiens ont désespérément besoin d’un foyer, à vous de trouver celui qui est fait pour le vôtre.
Attention idée reçue ! Ce n’est pas parce qu’il est petit qu’il n’a pas besoin d’espace. Certains chiens de petite taille ont besoin de se défouler régulièrement, comme les yorkshires et les jack russell. A contrario, certains chiens de grande taille sont très tranquilles… et se satisferont d’un jardin de taille correcte, assorti éventuellement d’un jogging matinal quotidien.

Attention également à ne pas vous focaliser sur telle ou telle race ; les refuges sont remplis de croisés, et vous allez certainement rencontrer un chien plus original dotés de très nombreuses qualités… sans compter qu’il vivra plus longtemps qu’un chien de race.

Les formalités

Une fois votre décision prise, vous allez remplir un certain nombre de papiers qui prouveront que la procédure a été effectuée correctement… et que vous êtes le nouveau maître de ce chien très chanceux. Vous obtiendrez un certificat d’adoption et le carnet de santé de votre animal. Dans certains cas, vous serez invité à signer un accord d’adoption, semblable à un contrat.
En contrepartie de certaines charges – vaccination et identification par tatouage ou puce électronique – environ 130 euros vous seront demandées. Ce montant, qui couvre également parfois la stérilisation, permet de responsabiliser le futur maître de l’animal et d’empêcher ainsi toute adoption compulsive.

A connaître : les familles d’accueil

Parfois, un chien ne peut pas être proposé à l’adoption, du moins pas dans l’immédiat. Saisi à titre conservatoire par la justice, il doit faire l’objet d’une confiscation définitive prononcée par les tribunaux. Dans l’attente, parfois longue, de cette décision, les refuges confient les animaux à des familles d’accueil.
D’autres structures choisissent de faire appel à une famille d’accueil par précaution : lorsqu’un animal présente un profil un peu particulier, le refuge préfère le placer à titre temporaire afin de vérifier que l’adaptation entre le maître et le chien se déroule dans de bonnes conditions. Parfois, l’animal reste au refuge et c’est au futur maître de se rendre dans les locaux de la structure pour prendre soin du chien. Il doit le promener, nettoyer son box ou encore lui offrir quelques séances de caresses. Un moyen très efficace pour poser les bases d’un attachement solide !
Au même titre que des adoptants, les familles d’accueil doivent prendre soin au quotidien d’animaux parfois maltraités et traumatisés. Ce n’est qu’une fois la confiance installée – et le cas échéant la décision de justice rendue – que le chien prendra définitivement ses quartiers chez son nouveau maître.

Etre maître : de nouvelles responsabilités

Les chiens sont de merveilleux compagnons qui réclament cependant beaucoup de travail. L’après adoption s’accompagne de tout un ensemble de responsabilités. Même si chaque chien (et chaque maître) est différent, certains éléments de base sont incontournables pour définir les responsabilités du maître.

Education

En inculquant à votre chien quelques règles simples, vous en ferez un compagnon bien éduqué et bien élevé. Si votre nouveau pensionnaire ne connaît pas d’ordres, le moment est bien choisi pour y remédier ! Le nouveau venu doit en effet connaître les bonnes manières et les règles qui s’appliquent au sein de votre foyer. De nombreux vétérinaires et de nombreuses animaleries proposent des cours d’éducation. Ils vous fourniront des instructions de dressage afin que votre chien obéisse aux ordres de base, du type « pas bouger » ou « couché ». Ils lui apprendront également à venir quand vous l’appelez et lui permettront de mieux socialiser avec les autres chiens.

Toilettage

Un toilettage régulier participera au bien-être de votre chien. Bien entendu, les chiens à poils longs ou denses réclament un brossage plus fréquent que les races à poils courts. Avec certaines races, vous serez obligé de faire appel régulièrement à un professionnel. Un toilettage régulier peut également contribuer à établir un lien particulier entre votre nouveau chien et vous, en particulier s’il n’a pas été traité avec égard dans le passé. En effet, le toilettage est agréable pour lui et lui montre combien vous l’aimez et l’appréciez.

Baladons-nous

En règle générale, les chiens ont besoin de marcher régulièrement car cela les stimule tant physiquement que mentalement. Lorsque vous promenez votre chien, tenez-le en laisse et respectez toutes les réglementations locales. N’autorisez jamais votre chien à se promener ou à errer seul.

On se baisse et on ramasse

En tant que maître de chien responsable, ne promenez jamais votre chien sans emporter de sacs plastiques. Pour éviter les petits oublis, vous pouvez acheter un petit « sac à toutou » résistant.

Chiens perdus

Malheureusement, il arrive que les chiens se perdent. Heureusement, il est possible d’éviter assez facilement que ce genre de drame se produise. Tout d’abord, veillez à ce que votre chien porte en permanence un collier et une plaque d’identification indiquant votre numéro de téléphone. Pour encore plus de sécurité, vous pouvez lui faire placer une micro-puce par votre vétérinaire. Si vous perdez votre chien, adressez-vous à vos voisins, aux cliniques vétérinaires environnantes, aux organisations de protection des animaux et aux refuges. Vérifiez également auprès des organisations des communes avoisinantes car il arrive que les animaux perdus parcourent de grandes distances. Son identification obligatoire par tatouage ou par puce électronique, enregistrée dans le fichier central de la Société Centrale Canine facilitera son retour à la maison

Villégiature

Même si de nombreuses personnes préfèrent ne pas se séparer de leurs animaux de compagnie pour les vacances, il arrive qu‘il n’y ait pas d’alternative. Vous devez par conséquent chercher la meilleure solution possible pour votre chien en votre absence. Votre vétérinaire sera certainement en mesure de vous recommander quelques pensions ayant une bonne réputation. Pour les grandes vacances, prenez vos dispositions longtemps à l’avance.

Les chiens et les enfants

Un chien et un enfant peuvent vraiment devenir les meilleurs amis du monde si tous deux sont éduqués à jouer ensemble. Lorsque les enfants et le chien jouent à se courir après, un adulte doit toujours les surveiller jusqu’à ce qu’ils se connaissent parfaitement. La plupart des chiens sont des compagnons loyaux et dignes de confiance, mais si votre chien n’est pas habitué aux enfants, vous devez les mettre en présence sous étroite surveillance.

PARTAGER CETTE FICHE

À lire aussi

x