Berger australien

Histoire et origine

Le Berger australien n’est pas, comme son nom l’indique, originaire d’Australie. En réalité, le berger australien vient d’Europe, en particulier du pays Basque. Connu pour leurs élevages, des Pasteurs ont émigré vers l’Australie avec ces chiens, appréciés pour leurs compétences avec les troupeaux. Vers le début du 20ème siècle, le chien est arrivé en Californie et aux Etats-Unis, où il a commencé à se développer.

Les Américains le nomment alors Berger Australien, ou australian shepherd, en raison de sa provenance australienne. La race est très appréciée pour son endurance et ses talents de meneur de troupeaux, notamment dans l’élevage de petits ruminants (ovins).

Ce n’est qu’à partir de 1980 que le chien revient en France ; la Société Centrale Canine reconnaît son statut de race en 1996 provisoirement, et en 2007 définitivement. Il se développe beaucoup en France à partir des années 2000, avec un fort attrait en tant que chien de compagnie.

Le Berger australien est donc une race assez jeune, qui s’est développée à partir de la conduite de troupeau, dans de grands espaces. Il fait partie du groupe 1 (chiens de berger et bouviers).

Vue d'ensemble


Apparence physique

Taille : mâle : 51 à 58 cm ; femelle : 46 à 53 cm

Poids : mâle : 20 à 30 kg ; femelle : 19 à 26 kg

Longévité : le Berger australien vit en moyenne jusqu’à 12 ans.

Poil : droit à ondulé, de longueur moyenne

Robe : Il existe 4 couleurs de robe chez le berger Australien :

  • Berger australien noir tricolore (robe noire avec panachures blanches et feu)
  • Berger australien bleu merle (gêne de « merling », qui dissout une partie de la couleur noire et qui donne une impression de tacheté argenté)
  • Berger australien rouge tricolore
  • Berger australien rouge merle (gêne de « merling », qui dissout une partie de la couleur rouge, c'est-à-dire marron)

Ces robes constituent 99% des bergers australiens, on trouve dans les 1% restants les robes bicolores, ou celles obtenues en croisant deux chiens merles (déconseillé car problèmes de santé).

Soin

Personnalité et tempérament

Le Berger australien est un chien jovial et d’humeur constante. Il peut parfois être réservé lorsqu’il rencontre des gens pour la première fois, mais il ne montrera jamais de timidité ou d'agressivité. Curieux, explorateur, intéressé : c’est un chien très intelligent, capable de réaliser beaucoup d’apprentissages. C’est également un chien sociable, aussi bien avec les hommes qu’avec ses congénères. Il s’adapte remarquablement bien à d’autres espèces, et s’entend bien avec les enfants.

Ce chien est principalement un chien de travail, dont l’instinct est parfait pour le gardiennage de troupeaux. Il est très agile et travaille avec style et enthousiasme. Extrêmement intelligents et dévoués à leur famille, ils apprennent rapidement et sont très faciles à éduquer.

Même si ce ne sont pas des chiens de salon, certains peuvent apprécier une vie tranquille.  Chien actif par excellence, il convient particulièrement à des maîtres sportifs, ou disposant du temps nécessaire pour lui donner de l’activité. Un minimum de 1 à 2h d’activité quotidienne minimum reste à prévoir, afin de satisfaire ses besoins.

C’est également un chien qui demande beaucoup d’attention et de présence sociale. Il convient à une famille qui peut se partager le temps à s’occuper du chien, ou à des personnes actives qui peuvent faire travailler leur chien quotidiennement.

C’est un chien qui est parfait pour pratiquer de nombreuses activités canines, que ce soit des disciplines sportives (cani-cross, agility) ou éducative (obéissance, gardiennage), voir mélangeant les deux. Son intelligence et sa grande capacité d’attention en font un chien désireux d’apprendre et de satisfaire son humain de compagnie. La fréquentation de club canin est conseillée, car il aime également la présence d’autres chiens autour de lui.

Soins et santé

Le Berger australien peut souffrir de problèmes de santé liés à la génétique de sa race.

Il est sujet à des problèmes squelettiques, au niveau des hanches (dysplasie) et du dos. Ces anomalies peuvent être congénitales, il est conseillé de pratiquer des examens orthopédiques (radios des hanches) dès l’adolescence pour dépister ces maladies et éviter de mettre à la reproduction les chiens qui en souffrent.

Le gène « merle » est une mutation qui, si elle se retrouve en deux exemplaires chez le chiot, peut provoquer de graves anomalies. En effet, si deux parents porteurs du gène merle sont croisés, ils peuvent transmettre leur mutation au chiot, on parle alors de Berger australien double merle (ou homozygote pour le gène merle). Ces chiots naissent souvent aveugles et sourds, et peuvent développer des pathologies oculaires importantes : attention aux élevages qui vendent ces chiots sans prévenir des soins quotidiens à leur apporter. Depuis le 1er janvier 2018, le mariage de Bergers Australiens merles est interdit, les risques pour les chiots étant trop conséquents.

Le Berger australien est également porteur de la mutation MDR1, qui touche les Colley et d’autres chiens de berger. Cette mutation provoque des intolérances (notamment médicamenteuses, comme l’intolérance à l’ivermectine, utilisée dans les anti-parasitaires). Il est donc également conseillé de pratiquer le test génétique dès sa jeunesse et d’éviter de mettre à la reproduction les porteurs de la mutation.

Prendre la décision


Maîtres idéaux

Le Berger australien est parfait pour les personnes qui souhaitent un chien que l’on peut éduquer de façon aboutie. Si vous avez le temps et le dévouement nécessaires pour prendre un Berger australien, vous ne serez pas déçu. Ce chien convient aux propriétaires disposant de plusieurs heures par jour à consacrer au chien, et désireux de pratiquer avec lui de l’activité ou du sport. L’accès à de grands espaces et la possibilité de le promener sans laisse à proximité du domicile est un avantage.

Découvrez toutes les récompenses pour chiens Pedigree® et notre article sur l’éducation positive pour vous aider !
Pedigree® Feeling HappyPedigree® Feeling Happy