Prévention : des réflexes simples

Quelques semaines passent et déjà, cette plaque dentaire presque invisible à l’oeil nu se dévoile et laisse apparaître les premiers signes de tartre. Le processus peut s’installer très vite et à l’insu des maîtres car rien de plus difficile que d’aller régulièrement soulever les babines de son chien pour y faire un check-up complet. Pour limiter les facteurs de risque et appliquer des mesures d’hygiène préventives quotidiennes, des réflexes simples sont à instaurer. Mais se valent-ils tous?

Prévenir plutôt que guérir est un geste communément acquis en hygiène buccodentaire.
Il n’en reste pas moins complexe lorsqu’il s’agit de notre chien. Il existe plusieurs façons de prendre soin de sa bouche, dès l’âge de 4 à 6mois. À vous de choisir celle qui vous conviendra le mieux :
• un brossage de dent régulier pendant 2 à 3minutes, 3 à 4 fois/semaine ;
• une ration à base de croquettes, en optant  dans la mesure du possible pour des gammes spécialisées dans la prévention de la formation du tartre ;
• des gels dentaires oraux pour chiens ;
• un bâtonnet à mâcher à usage bucco-dentaire, administré chaque jour: son action mécanique combinée à la libération d’ingrédients actifs agit pour réduire la formation de la plaque dentaire et du tartre.

Quelle que soit la méthode qui retiendra votre attention, elle doit être mise en place sur des dents dites «saines» ou blanches, même après un détartrage, et être réalisée régulièrement, sur de longues périodes.

Une efficacité prouvée scientifiquement

Pour évaluer l’importance et l’impact de ces méthodes sur la bonne santé bucco-dentaire du chien, rien de tel que de s’appuyer sur les résultats scientifiques de notre centre de recherche Waltham®, dédié à la nutrition et au bien-être de nos chiens et nos chats. Une équipe pluridisciplinaire de vétérinaires, nutritionnistes et ingénieurs en sciences alimentaires, a publié en 2011 les résultats d’une observation sur près de 17184 chiens suivis par leur vétérinaire pour un checkup bucco-dentaire complet.

Ainsi la probabilité d’apparition d’un problème bucco-dentaire lié au tartre est significativement plus élevée lorsqu’un chien est uniquement nourri d’aliments ménagers (41%) comparé à celui qui est nourri avec des croquettes (22%) ou un régime mixte qui alterne croquettes et pâtés (30%). Sans aucune autre méthode d’hygiène bucco-dentaire, la probabilité que le chien ait un problème dentaire augmente de 37%.

Cumuler les mesures préventives

Dès qu’un geste d’hygiène simple est proposé quotidiennement au chien, le risque diminue, avec une probabilité réduite de 16% pour le brossage de dents et de 19% avec un bâtonnet à mâcher dédié.

Néanmoins, comme pour les croquettes, l’activité bénéfique varie en fonction du type d’article à mâcher distribué: de sa taille, de sa forme, de sa consistance et de sa composition. Loin d’être tous équivalents, seuls ceux ayant fait l’objet d’études sérieuses et publiées peuvent être conseillés.

Prendre soin des dents de son chien, c’est un programme qui intègre le contrôle annuel vétérinaire, le choix d’une technique disponible et efficace à ce jour, et pourquoi pas, le cumul de plusieurs gestes simples et quotidiens, choisis en fonction de son mode de vie et de ses goûts.

Pedigree® Feeling HappyPedigree® Feeling Happy